De part sa volumétrie (avenante, fluide, douce) et son accueil sensoriel, l'enveloppe architecturale se doit d'appaiser les sens des personnes avec autisme.

L'ensemble, architecture, aménagement intérieur et mobilier sont indissociables et doivent être en osmose avec le parti proposé.

 

 

Conception d’un nouveau projet pour enfants avec autisme, un IME et un SESSAD en banlieue parisienne. Ici, la difficulté était de recréer un cocon de verdure et de calme dans un environnement « anxiogène ». Parcelle exiguë et compliquée, proximité d’une nationale et de bâtiments industriels. Notre volonté de par cette architecture thérapeutique est d'accompagner grâce à l’environnement naturel et la volumétrie du bâtiment leur hyper sensorialité tout en évitant des troubles du comportement liés aux nuisances environnantes.

 

Un ouvrage contemplatif jonché sur une colline et surplombant la région d'Ajaccio. Un nouvel exemple d'architecture thérapeutique pour personnes avec autisme "sévère".  De par sa volumétrie, ce bâtiment propose une possible autonomie à ses occupants et prétend un accompagnement à l'inclusion du monde ordinaire....